Conte des châles – Cancer

Signe : Cancer

Pays : Liban

« Tous les anciens contes commencent par une promesse.

Celui-ci n’est pas différent.

Il commence le jour où Yara vint voir l’océan. L’enfant qu’elle portait en elle ne connaîtrait pas son père, tombé de la falaise avec son cheval un jour d’orage. Yara avait peur. Sa famille ne savait pas encore pour l’enfant et ne savait pas non plus pour le père. C’était un accident. L’enfant était arrivé comme cela, un beau jour, et Yara ne voulait pas le perdre. »

Conte des falaises – Bélier

Signe : Bélier

Pays : Afganistan

« Au bord de la mer aussi bleue que le ciel, poussaient des falaises de rocs et de poussière. Elles avalaient le vent salé du large et piégeaient les nuages contre leurs flancs couleur de sable.

Pour cette raison, il ne pleuvait jamais dans les vallées qui poussaient de l’autre côté. Les genêts et les cèdres étaient les seuls à pouvoir tirer l’eau du sol et à capturer un peu de rosée nocturne. Ces vallées abruptes cultivaient les cailloux, les buissons d’épines, et les moutons qui cavalaient sur les premiers et broutaient les seconds. »

 

Montage : Lionel

Conte du Ruban – Gemeaux

Pays : Tunisie

Signe : Gémeaux

« Sur le bord de l’oued, il y avait une petite ville sage bordée par les jasmins et l’air du sable chaud. On y vivait lentement, au rythme des ânes et des vieilles légendes gravées dans les grottes. Là, près de ce village de poussière et de figues, vivaient deux enfants. Zayane, la fille du marchand de roses et Tarik, l’élève du magicien. Ils étaient amis depuis leur enfance… »

 

Montage : Lionel

Conte du Curcuma – Vierge

Pays : Tibet

Signe : Vierge

« Un moine descend les marches du Potala de bonne heure. Il s’appelle Lha-mo. Dans le matin tout neuf, sa silhouette rouge se détache sur la chaux blanche. Il marche d’un bon pas et sur son chemin, on s’incline respectueusement. Lha-mo est un bon ami de sa Sainteté le Dalaï-lama et, aujourd’hui, elle lui a demandé de faire quelques courses en son nom…. »

 

Montage : Lionel

L’érable et la flèche 3

Troisième chapitre de « L’érable et la flèche ».

« Tout près de son oreille, l’écorce de l’arbre se fendit sous le choc. Un éclat lui frôla l’œil alors qu’il faisait volte-face. Juste sous son museau, le fût de la flèche vibrait encore, fiché dans le tronc d’arbre. A dix centimètres à peine de son épaule. »

L’érable et la flèche 2

Deuxième chapitre de « L’érable et la flèche ».

 

« En travers des bâtiments polis par le temps, elle devinait les silhouettes glissantes et sombres des moines qui vaquaient à la vie du monastère, se découpant sur le gravier blanc, aussi sévères et paisibles que le temple lui-même… »

L’érable et la flèche 1

Premier chapitre de « L’érable et la flèche ».

 

« Sous ses pas rapides, le chemin abandonnait sa tranquille couverture végétale, retrouvant la poussière brute du sentier nu sous le soleil.
Vive comme le vent, Kaede remontait ainsi la piste qui grimpait à flanc de forêt, vers le monastère suspendu entre les arbres au pied de la source de Yamadera… »