Dans une autre vie
Un renard parmi les bois
Je me promène

L’eau chaude chuchote
Des paroles s’échangent
A voix basse

Brule la foret

Un charbon incandescent

Battements de cœur

Sur la trame de soie
Milles nuances de gris
Courent les nuages

Que faîtes-vous là
Comme deux bogues de châtaigne
Petits hérissons ?

Feuilles d’acacia
Comme j’aimerais vous suivre
Dans le grand ciel gris !

Aujourd’hui j’ai pris
Un thé assorti aux branches
Pluie dans le lointain

Les mailles des pulls
Se font un peu plus larges
Et voilà l’hiver

Comme des phares s’allument
Milles iles inaccessibles
Une nuit si pure

Mon petit chat dort
Dans l’ombre des branches mortes
Tigre de jardin

Quel est cet éclat
Qui embrase l’horizon
Un vieux souvenir

L’heure du gouter
Promenade du hérisson
Poire et chocolat

Petit chat au loin
Balloté par un orage
son ombre qui miaule

Un chien poursuit l’or
Des feuilles d’acacia
qui se déshabillent

Je lève les yeux
J’observe cet océan
Et son poisson-lune

Un rayon d’or glisse
Entre la dentelle des feuilles
Mon cœur en vitrail

Les boucles du temps
Comme les chatons dans les saules
Ronronnent au soleil

Distraite par la pluie
Ma confiture déborde
Mais quel régal !

Le bijou d’émail
cuivre, rouge et vert fugace
de l’automne dans le train

Quel samouraï a mis
Une moitié de lune
Dans les flaques de pluie ?

Sortir de son lit ?
Par la fenêtre ciel gris
Rester dans son lit…