Pour tout l’or du monde
Suspendu à tes yeux
Demeure le soleil

Parfum de l’orage
Ivresse du ciel et du cœur
Les landes sauvages

Trouvé une étoile
Dans mon thé se mire la Lune
A qui vais-je l’offrir ?

Croiser ton regard
La lune qui s’y reflète
Peut me prendre au piège

Un zeste de fraicheur
Tapi sous les feuilles mortes
J’enjambe un crapaud.

Un vendeur de glace
L’enfant lèche ses petits doigts
Sous le parasol

Un nid d’hirondelle
Juste au dessus de la tête
Personne en vue
Ombre des herbes hautes
Une colonne de fourmis
Fuit le plein été

Tout le monde ici
Avait bien besoin de pluie
Rêver sur le perron

Oiseaux des campagnes
Par dessus jaune la moutarde
Buses et éoliennes

Tous ces mots d’amour
Comme des lanternes dansantes
Deux lucioles amantes

I hear your heart, sky !
Come on, make our myst a sea
Dazzling cords fishing

Clair obscur d’été
Les coquelicots froissées
Dans le sens du vent

Je sais ton secret
Cerisier tu as volé
Le rose du couchant

S’habiller d’un voile
Comme l’été vient à la porte
Et voilà des fraises

Entre les étoiles
Déloyale concurrence !
Un éclair soudain

Le silence pousse
Inutile aux papillons
Il envahit tout

Le soleil d’Août
Fait concurrence à mon chat
Il flemmarde sans fin

Un pinceau habile
A dessiné une courbe
De lait dans la nuit

L’estampe du ciel
En travers de mon allée
Et moi dedans

L’orage à Paris
Fait ses griffes sur le ciel
Comme un gros chat noir

Mon cœur agité
Écoute le bruit du tonnerre
Et lui répond.

Sur l’herbe fraîche
les bolas sous les étoiles
la course du ciel

Heavy silver sun
Scribbling down on my skin
And soon saffron sky

Le reflet trouble
Dans l’eau de la cascade
Me dévisage

Chat qui ronronne
Sous le ciel de bitume
Rêve au bord de mer

Bord de mer turquoise
Qui ronronne sur le sable
Comme un gros chat blanc