Conte du Nadir – Lion

Signe : Lion

Pays : Arabie

 

« Dans l’immense désert de sable qui s’étendait jusqu’à l’horizon, derrière les dunes nacrées du Sud, vivait Ichrak, le lion doré seigneur des sables. Son nom, il le devait à l’or flamboyant qui auréolait sa tête souveraine.

Tous les habitants du désert s’interrompaient pour observer sa course solaire au travers des dunes. Il passait comme l’été, étincelant sous le soleil implacable du désert, jouant de ses rayons comme un cavalier nomade. Toujours seul, Ichrak traversait sans cesse son royaume, transformant les environs en poudre d’or dispersée par le vent. »

 

Montage : Lionel

Lire le texte du conte

Conte du Curcuma – Vierge

Signe : Vierge

Pays : Tibet

 

« Un moine descend les marches du Potala de bonne heure. Il s’appelle Lha-mo. Dans le matin tout neuf, sa silhouette rouge se détache sur la chaux blanche. Il marche d’un bon pas et sur son chemin, on s’incline respectueusement. Lha-mo est un bon ami de sa Sainteté le Dalaï-lama et, aujourd’hui, elle lui a demandé de faire quelques courses en son nom…. »

 

Montage : Lionel

Lire le texte du conte

L’érable et la flèche 3

Troisième chapitre de « L’érable et la flèche ».

« Tout près de son oreille, l’écorce de l’arbre se fendit sous le choc. Un éclat lui frôla l’œil alors qu’il faisait volte-face. Juste sous son museau, le fût de la flèche vibrait encore, fiché dans le tronc d’arbre. A dix centimètres à peine de son épaule. »

L’érable et la flèche 2

Deuxième chapitre de « L’érable et la flèche ».

 

« En travers des bâtiments polis par le temps, elle devinait les silhouettes glissantes et sombres des moines qui vaquaient à la vie du monastère, se découpant sur le gravier blanc, aussi sévères et paisibles que le temple lui-même… »

L’érable et la flèche 1

Premier chapitre de « L’érable et la flèche ».

 

« Sous ses pas rapides, le chemin abandonnait sa tranquille couverture végétale, retrouvant la poussière brute du sentier nu sous le soleil.
Vive comme le vent, Kaede remontait ainsi la piste qui grimpait à flanc de forêt, vers le monastère suspendu entre les arbres au pied de la source de Yamadera… »